Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Aventure en Amérique du Sud

1500 km sur un brise glace, ou presque ???

Nicolas
 '' il est 9h15, le réveil sonne. Petit dej, sac, bus, nous voici a Puerto Montt, pour prendre un bateau jusqu'a Puerto Natales, 810 miles nautic plus au sud.

La traversée doit doit se faire en 4 jours, en théorie. Je suis assez excité a l'idée de partir sur l'eau pendant une telle durée. La mer me manquait. Nous quittons le port de Puerto Montt vers 16h, sous une pluie battante et un vent violent (force 5 a 6 ).



La mer se forme mais nous restons dans le canal. La nuit tombe. La lune éclaire notre route. Je renoue avec ces sensations perdues depuis que je suis parti. La cabine est confortable. On annonce une mer mauvaise pour le lendemain. Qu'importe, les paysages  sont magnifiques.



Le lendemain :
La nuit fut quelque peu agitée, je me suis réveillé au bord de mon lit, a 2 doigts de tomber.  Nous nous levons vers 9h, pour le petit dej. Les paysages aux alentours sont surréalistes. Le canal est étroit et des montagnes bordent le chemin. Le soleil se léve et donne une couleur jaunatre  a l'eau. Malgré l'étroitesse du passage, la profondeur d'eau est de 200m... Le vent est violent. Je rencontre le pilote du navire, qui me parle de la méto a venir.

Un vent fort risque de souffler dans le golf des peines, des vagues de 5 métres sont annoncées. Merci a nos chers amis australiens qui nous envoient ces vagues depuis l'autre coté de l'océan pacifique. Nous entamons la sortie du canal vers 16h.




Le bateau commence a tanguer sérieusement.  '' Ce bateau est un bon bateau, mais trés vieux '' me confie le capitaine. ''Aux dela de  5  métres de houle, nous nous ne pouvons pas sortir du canal''. Cool, c'est limite. Nous passons la derniére avant le pacifique. Ca brasse dur. pour la premiére fois depuis bien longtemps, j'ai le mal de mer. Drole de sensation. Vers 7h, les vagues atteignent entre 7 et 8 métres.











Le commandant décide de faire demi-tour, trop dangereux de tenter la traversée de uit. Nous retournons, par une houle de 3/4 arriere, vers un abri pour y passer la nuit. Nous mettons l'ancre et passons une nuit au calme.



Le golfe des peines :
 réveil a 8h. Le barman nous adonné un cachet contre le mal de mer, a prendre 1h avant d'entrer dans le golf des peines. il n'y a plus de vent, il fait encore nuit. La sortie du canal se fait calmement.

Le cachet m'a completement shooter. Je dors de 13h a 16h. A mon reveil, la mer est demontée. Nous sommes dans le golfe, avec une houle, de sud ouest,de 4 a 5 metres. Le mer est blanche. Les albatros apparraissent, avec leurs ailes noies et leur long bec. Nous croisons quelques chalutiers, d'une dizaine de metres, que je salue respectueusement.


Quel courage. le vent, la pluie, la grele brassent le bateau. enfin heureux de voir se dechainer les éléments. Nous avons attendu 12 heures a l'abri.    le vent monte  maintenant jusqu a 50 noeuds. '' normal''me dis le commandant, nous sommes dans la partie la plus australe du monde.''




extrait de mon journal du 04/07/09 au 07/07/09
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires
B
Wouah, ça déménage sur ce blog !!<br /> Jolies Photos.
Répondre
G
Salut Nico, tes photos sont toujours magnifique de dépaysement... vu de Paris ça l'est encore plus. Je continue de suivre tes aventures avec une certaine envie, après l'expériment on veut toujours repartir ! :)<br /> J'ai envie de dire "profite" mais je vois que tu le fais déjà très bien ! Bonne continuation dans ces terres australes. Ciao
Répondre